Action Renault : que faut-il en penser ?

Renault est un groupe automobile dont l’action est cotée à la bourse de Paris et figure dans l’indice du CAC 40. Il s’agit d’un des plus grands groupes de véhicules français aux côtés de Peugeot/Citroën, mais aussi dans le monde. Il s’agit aujourd’hui d’une alliance mondiale forte via le partenariat avec Nissan et Mitsubishi. Renault aujourd’hui, en quelques chiffres, c’est :

  • 55 milliards d’euros de CA
  • 3,75 millions de véhicules vendus par an dont la moitié en Europe
  • Clio est le modèle le plus vendu l’année dernière avec plus de 400 000 ventes
  • 180 000 collaborateurs dans le monde dont environ 1/4 en France
  • 5 marques : Renault, Dacia, Alpine, Renault Samsung Motors, Lada
  • Plus de 120 ans d’existence
  • 40 usines dans le monde
  • Plus de 4% des parts de marché dans le monde

Trader l’action Renault

Renault de ses débuts à aujourd’hui

Renault est né à la fin des années 1800 et à l’origine les frères qui ont crée cette entreprise portent le nom de famille Renault. À ses débuts, l’entreprise conçoit et fabrique une voiturette et immédiatement la jeune entreprise reçoit des commandes pour des véhicules identiques. Au début des années 1900, Renault développe le premier moteur 2 cylindres. En 1906, se déroule le premier Grand Prix de France remporté à l’aide d’un véhicule Renault.

Au début de la Première Guerre Mondiale, la France demande à Renault de fabriquer un certain nombre de véhicules de type ambulance, etc. ce qui permettra de transporter plusieurs milliers d’hommes à la Guerre. Au sortir de la Guerre, Renault propose aux ménages d’acquérir des véhicules via des crédits, ce qui n’était pas possible jusqu’alors.

En 1924, le logo losange fait son apparition. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’entreprise appartient à 100% à l’Etat Français. Plusieurs véhicules mythiques voient le jour dont la fameuse Estafette en 1959 qui connaît un vif succès aussi bien en France, qu’à l’export. Deux années plus tard naît la 4L qui aura été produite à plus de 8 millions d’exemplaires. En 1984, le premier monospace de l’histoire voit le jour, il s’agit de l’Espace.

En 1996, Renault est privatisée et connaît un vif succès dans les années qui suivent avec des véhicules comme Twingo, Clio, etc. Tout au long de son histoire, Renault a été très proche du domaine sportif avec des véhicules de compétition qu’on retrouve sur plusieurs courses dont la F1.

Aujourd’hui, Renault conçoit et fabrique des véhicules en ciblant des publics larges et variés avec des produits d’entrée de gamme, à luxueux. La marque n’est donc pas positionnée comme certains acteurs en ciblant uniquement des catégories de public (Mercedes, BMW, etc.). Renault a également des activités connexes comme des activités bancaires qui permettent au groupe de faciliter le financement des véhicules pour les clients Renault.

En termes de volumes de ventes, les 5 premiers marchés de Renault dans le monde sont la France, la Russie, l’Allemagne, le Brésil et l’Italie.

Les points forts et faibles de Renault

Les atouts de l’entreprise sont son ancienneté, son expertise, sa maîtrise totale du sujet puisque Renault est totalement dédiée à l’automobile, il ne s’agit pas d’une activité parmi tant d’autres. En points positifs, on retrouve également sa position dominante sur de nombreux marchés, soit en propre, soit via des prises de positions. Le groupe cherche également constamment à innover en proposant des véhicules révolutionnaires et ces dernières années, Renault l’a bien montré en tentant de capitaliser un maximum autour de l’électrique.

Les points négatifs sont la dépendance aux budgets des ménages, la conjoncture économique, le coût des matières premières mais aussi une très forte concurrence dans le secteur. Un point négatif important de Renault est que le public cible est très large. Le consommateur associe souvent une marque à une gamme de véhicules, or Renault étant très large dans sa gamme, le public cible ne s’identifie pas spécialement aux modèles proposés.

Trader l’action Renault

L’action Renault

L’action est cotée à Paris et il est possible d’acheter des parts du groupe, qui reverse de façon constante un dividende. Ceci est fortement apprécié par les investisseurs. Le public détient environ 62% du groupe, l’Etat Français détient 15% de Renault, Nissan possède également 15%, le reste est détenu par Daimler, les salariés et par le groupe lui-même.

On notera un point fort, c’est que l’entreprise n’a pas augmenté son nombre d’actions pendant très longtemps, ce qui a évité toute dilution des actionnaires existant.

Cependant, il est à noter que l’action a connu des variations importantes de cours du fait de l’actualité autour de Renault et Carlos Ghosn, mais aussi suite à la crise du coronavirus en 2020. Renault a alors annoncé des fermetures temporaires d’usines et les conséquences économiques ne rassurent pas les investisseurs qui ne voient pas nécessairement en Renault une valeur refuge. Ceci est d’autant vrai que Renault est positionné dans plusieurs pays émergents qui sont les premiers impactés lors des grandes crises mondiales.

En revanche, le positionnement de la marque sur plusieurs niches de véhicules d’entrée de gamme comme Dacia, etc. lui permettra certainement de se rattraper dans les pays développés.

Comment évaluer l’action ?

Pour estimer la valeur de Renault, il est impératif de bien comprendre le modèle économique, l’implantation géographique, les projets du groupe, mais aussi les évolutions des concurrents (Tesla, etc.). Plusieurs concurrents de taille sont également à surveiller puisqu’ils jouissent aussi d’une certaine réputation, ancienneté, etc. : Volkswagen, Suzuki, Toyata, General Motors, Ford, Honda, PSA, Fiat, etc.

Il sera nécessaire de se plonger dans les publications officielles pour déchiffrer les documents comptables et essayer d’avoir un aperçu d’une tendance à long terme.

Pour bien évaluer cette entreprise, il sera donc important de bien suivre l’actualité globale autour de l’automobile, la conjoncture économique mondiale, les actualités autour des fabricants et sous-traitants, mais aussi les innovations que met en place Renault dans ce marché ultra-concurrentiel.

Évolution du cours de l’action Renault

Action Renault : faut-il acheter ou vendre ?

L’entreprise est intéressante, cependant elle fait face à des doutes lors de certaines publications. Il conviendra donc d’acheter au bon moment et au bon prix.

Trader l’action Renault

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

et, ante. neque. vel, facilisis Aliquam venenatis, ut leo risus. efficitur.