Action Airbus : faut-il acheter ces actions ?

Anciennement EADS, puis Airbus Group, Airbus est aujourd’hui un puissant groupe aéronautique européen spécialisé dans aéronautique, le spatial et la défense. Depuis 2014, c’est à Toulouse que se trouve le siège du groupe. Ce marché est partagé par différents acteurs dont deux poids lourds, l’européen Airbus et l’américain Boeing.

Au cours de l’année 2019, l’européen a vendu 860 appareils contre 350 pour son concurrent américain. Airbus est né en 1970, l’action est cotée à la bourse de Paris, le groupe compte 130 000 collaborateurs avec un chiffre d’affaires de 70 milliards d’euros et un dividende constamment versé à ses investisseurs.

Retour sur l’histoire d’Airbus

Airbus est né d’un accord entre les Français et les Allemands et à l’époque, c’était juste une information parmi tant d’autres sachant que dans le même temps Boeing présentait en France son fameux 747, et que Concorde voyait le jour.

À l’origine, l’idée est de concevoir un appareil européen dont l’objectif est de fabriquer des avions européens pour assurer le transport en Europe. Or, à ses tous débuts, le projet ne fédère pas beaucoup puisque seuls les Français et les Allemands y participent et équipent le premier appareil de moteurs américains. C’est donc très loin d’être l’appareil rêvé par certains.

Il faudra attendre un certain temps pour que le groupe commence à grandir. Dans les années 70, les britanniques et les espagnols rejoignent le projet et donnent une ampleur plus importante au groupe. C’est l’appareil A320 né en 1987 qui apporte un réel plus à l’entreprise, ce moyen courrier qui vient concurrencer fortement le Boeing 737.

Dans les années qui suivent, Airbus développe des appareils innovants et concurrentiels qui visent tous les marchés mondiaux avec comme par exemple le fameux A380, l’avion à double étages.

Trader l’action Airbus

Airbus aujourd’hui

Airbus est une des entreprises les plus puissantes en France, en termes de valorisation elle se hisse dans le haut du classement aux côtés de grands groupes comme Total ou encore LVMH. À l’échelle internationale, le groupe occupe une position forte puisqu’il ne cesse de prendre des parts de marché à l’acteur historique Boeing.

Aujourd’hui, près de la moitié des appareils qui volent tout autour de la planète sont fabriqués par Airbus, et pourtant, il ne faut pas oublier que le marché ne se partage pas uniquement par Airbus et Boeing, il y a beaucoup d’autres acteurs.

L’origine des revenus pour le groupe est issue des entités suivantes :

  • Airbus Commercial Aircraft : conçoit, produit et commercialise les avions commerciaux. Ce pôle représente 3/4 du CA global du groupe.
  • Airbus Defense and Space : intervient dans le domaine des systèmes de défense. Environ 17% du chiffre d’affaires du groupe est issu de cette activité.
  • Airbus Helicopters : conçoit, produit et commercialise les hélicoptères. Le pôle hélicoptères apporte environ 9% de chiffre d’affaires global à la maison mère.
  • Airbus Services : formation, démontage de fuselage, recyclage, mais aussi la maintenance des appareils.

En 2017, à l’occasion du salon aéronautique de Dubaï, Airbus signe la plus grosse commande de son histoire à hauteur de 50 milliards de dollars, soit près d’une année de chiffre d’affaires ! Ce sont 430 avions qui ont alors été commandés, des A320neo.

En bourse, le cours de l’action Airbus reflète la réussite du groupe avec des hausses importantes, surtout lors d’annonces stratégiques comme les prises de parts de marché, le volume des ventes, etc. L’actualité autour de Boeing et son 737 max ces dernières années a été un véritable atout pour Airbus.

Cependant, les crises n’échappent pas au leader européen de l’aviation puisqu’en 2020, lors de l’épidémie du coronavirus, le cours de l’action a chuté sur les marchés vu l’impact immédiat sur les compagnies aériennes du monde entier et le secteur du transport. Ceci paralyse automatiquement le secteur et les volumes de ventes puisqu’il faudra plusieurs années pour que les compagnies aériennes s’en remettent.

Le groupe génère environ 28% de son chiffre d’affaires en Europe, 20% en Amérique, 10% au Moyen-Orient, et plus de 36% en Asie-Pacifique.

Quels sont les avantages du groupe ?

Le positionnement du groupe à l’échelle internationale est un véritable atout. Sa réputation n’est plus à faire puisque les compagnies du monde entier exploitent des appareils de la marque.

La répartition des activités est également un atout pour limiter le risque, cependant, il ne faut pas oublier que le groupe génère environ 75% de son chiffre d’affaires sur le segment des appareils commerciaux. Et qu’en conséquence, s’il y a une baisse des ventes, il conviendra d’anticiper une baisse de la demande pour la filiale maintenance.

Le secteur de l’aviation étant très peu concurrentiel, avec seulement deux gros acteurs clés, il y a là un atout stratégique de taille pour Airbus qui ne risque pas de voir apparaître un concurrent important du jour au lendemain. Ceci permet également au groupe de fixer ses conditions et ainsi de moduler sa marge en fonction de ses besoins.

À l’image de grands groupes comme Vinci, Airbus dispose d’un avantage de taille, celui de pouvoir anticiper bien en amont ses revenus puisque les carnets de commande prévoient des livraisons sur plusieurs années.

Le secteur de l’aviation connaît une forte croissance mondiale et ceci ne peut que faire augmenter les ventes dans le domaine, dont une part évidente pour le groupe français.

Enfin, les actionnaires apprécient la redistribution d’une partie des bénéfices sous forme de dividendes, ce qui permet d’avoir une récompense pour la prise de risque.

Trader l’action Airbus

Les inconvénients d’Airbus

La forte concentration du CA autour des avions commerciaux présente un risque à ne pas oublier (qui s’est d’ailleurs avéré lors de la crise liée au coronavirus en 2020).

L’innovation est un gage de succès et il est vital d’allouer des sommes considérables de son CA en recherche et développement dans le but de proposer toujours plus d’innovations à ses clients. Ceci peut présenter un véritable atout, mais également un inconvénient dans la mesure où la rentabilité peut être impactée une année ou une autre.

Les investissements pour aboutir à la fabrication d’un appareil avec toutes les phases de recherche en amont sont demandeuses en temps et en argent. Il est donc impératif que le groupe vise juste en ne sortant pas un modèle qui ne va pas se vendre. En 2016, l’exemple de l’A400 permet de comprendre ceci et de voir l’impact que ça a sur les charges du groupe.

Comment suivre Airbus ?

Vous souhaitez investir dans l’action Airbus et vous vous demandez comment suivre cette action ? Il faudra commencer par bien comprendre le modèle économique du groupe mais aussi les documents comptables. Il sera important de comprendre l’actualité macro-économique qui permettra de se projeter et d’anticiper l’évolution du groupe à l’échelle internationale.

De toute évidence, il sera donc nécessaire de suivre ce que fait Boeing. Les partenariats de Boeing et d’Airbus seront à suivre de près. Ici, il conviendra de suivre aussi bien les petits partenariats, mais aussi les partenariats stratégiques de taille comme les accords entre Dassault et Airbus pour concevoir le futur avion de chasse destiné à remplacer les actuels d’ici quinze à vingt ans. Il faudra aussi suivre les partenariats comme avec Thales, Safran, ou encore RATP.

Récemment, Airbus a annoncé l’arrêt de la commercialisation du fameux Airbus A380 suite à la baisse de demande mondiale autour de cet appareil très spécifique. Airbus réoriente son énergie autour de l’A330 et de l’A350, à meilleure efficience énergétique et à plus forte demande sur les segments du long courrier.

Vu la clientèle d’Airbus, il serait fou d’envisager un investissement dans ce groupe sans suivre l’actualité autour des compagnies aériennes. Par exemple, si on venait à apprendre qu’une compagnie comme Emirates doit mettre la clé sous la porte, ceci aurait une conséquence directe pour le cours d’Airbus.

La réputation est un élément clé qu’il convient de suivre de façon indispensable. Par exemple, le Boeing 737 max a eu un impact négatif fort pour le concurrent d’Airbus. Ce point est à prendre en considération et à ne pas négliger.

Une donnée macro-économique relative au cours du pétrole est à prendre en considération puisque ceci a également un impact sur le groupe.

Le groupe se positionne fortement sur les marchés demandeurs asiatiques et ceci est un réel atout dans la mesure où la plus forte demande se concentre dans cette région du monde. Il sera donc vital de suivre l’évolution des économies de ces pays pour investir sereinement.

Au global, un investissement dans un groupe comme Airbus doit se concevoir sur la durée et en prenant en considération les données relatives au groupe, celles concernant Boeing, la conjoncture économique mondiale, les actualités autour des compagnies aériennes, mais aussi les innovations d’acteurs peu connus qui peuvent prendre des parts de marchés sur certains segments.

Évolution du cours de l’action Airbus

Action Airbus : faut-il acheter ou vendre ?

Airbus occupe aujourd’hui une position de choix dans un domaine avec de très fortes barrières à l’entrée. Certes, le groupe est assez concentré dans l’aviation commerciale et la crise du coronavirus a et aura un impact du Airbus. Cependant, la plupart des éléments laissent entrevoir des éléments solides qui permettraient à Airbus de sortir de cette crise, notamment avec le carnet de commandes fermes pour les années à suivre, le temps que la situation des compagnies aériennes se stabilise.

Trader l’action Airbus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consectetur id felis risus quis tempus neque. ipsum felis